Petites fleurs VS petits coeurs

Une tenue printanière aujourd’hui sachant qu’en ce moment, on se les gèle sur Marseille avec le vent, donc j’ai profité d’un jour où il faisait super bon pour faire ce shooting. Je voulais trop vous montrer ce joli top à fleurs Mango. Je ne suis pas une inconditionnelle de cette marque mais là ce fut le coup de cœur.

Rien de neuf pour le reste, j’ai ressorti mon jean boyfriend H&M, mon sac vintage et mes sandales à petits cœurs.

DSC_3947web

 

DSC_3952web

 

DSC_3949web

 

DSC_3955web

 

DSC_3967web

 

DSC_3960web

 

DSC_3968web

 

DSC_3966web

 

DSC_3978web

 

DSC_3976web

 

DSC_3974web

 

DSC_3972web

 

DSC_3985web

 

DSC_3954web

          CRYSTILA :

  • Blouse : Mango (29,99€)
  • Jean : HM LOGG (29,90€)
  • Collier : Bershka (12,90€)
  • Bracelet : Promod (3€ – soldes)
  • Sac : vintage (20€)
  • Espadrilles : Azurée Cannes (29,90€ – Mistigriff)
  • Lunettes : Dolce & Gabbana

         TOTAL : 125,69€ la tenue

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

0

L’obsolescence sentimentale des choses

Au programme aujourd’hui, un petit billet humeur pouvant s’avérer être un constat voire un coup de gueule.

Nous sommes plongés dans une société de consommation dans laquelle pour exister, il faut bien souvent posséder et cela au détriment d’aimer. Cela me consterne car je ne comprends ni les gens ni cette société.

Je constate que de plus en plus de blogueuses prennent conscience de leur sur-consommation en tentant de revenir en arrière, en essayant d’acheter moins et mieux (démarche éthique, solidaire, consommer français)… Je trouve ça courageux, d’autant plus pour celles qui ont choisi de faire de leur site leur gagne-pain quotidien. Mais je parcours beaucoup de blogs (peut être beaucoup trop), notamment pour vous préparer ma rubrique des Trésors de la blogo le dimanche soir, et je suis fatiguée de voir la quantité astronomique de filles qui vantent une fringue comme si c’était le saint graal pour la voir bien souvent moins de x semaines/jours plus tard sur leur vide-dressing. La question qui me vient à l’esprit, c’est est-ce que la nana a vraiment aimé cette pièce ou bien a-t-elle plutôt désiré un temps la posséder, ce qui engendre la lassitude! Je trouve cette tendance à l’obsolescence sentimentale pour les choses que l’on possède bien triste car au final on achète par frénésie pour imiter, se procurer un plaisir éphémère, comme pour combler un manque et pas par réel coup de cœur ni par besoin.

Nous faisons toute des erreurs d’achats, vous savez ces fringues que l’on adore mais devant lesquelles nous restons impassibles lorsqu’il s’agit de les porter car nous ne parvenons pas à les assumer. Alors elles demeurent dans nos dressing dans l’attente d’une soudaine illumination/occasion…

Je ne suis pas une acheteuse parfaite, mais je porte tout ce que je m’offre, ça ne m’est jamais arrivé de laisser une fringue avec son étiquette dans un coin. Je les mets souvent jusqu’à l’usure et si je revends c’est soit parce que ça fait double usage, que ça ne me va plus ou que je n’ai pas assez d’occasion pour mettre le vêtement, je préfère alors que ça profite à d’autres.

Et vous, vous lassez-vous rapidement de vos achats ou au contraire êtes-vous plutôt du genre à les user jusqu’à la trame?

IMG_1661web

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

0