Instagram, les vrais chiffres des petits comptes

Instagram et son nouvel algorithme, tout le monde n’a que cette préoccupation en tête…

Pourtant, même si je me bats contre Insta qui m’impose de la publicité et ne me permet plus de voir ce que j’ai sélectionné, ma plus grosse préoccupation n’est pas la même que celle des autres blogueuses. Il faut dire aussi que je ne suis pas influenceuse et que les chiffres je m’en fous un peu, voire beaucoup, n’ayant de comptes à rendre à personne.
Cependant, je ne me prive pas de les suivre grâce à une application car c’est toujours très instructif…

J’ai démarré mon blog il y a 6 ans mais ça ne fait guère plus de 3 ans que j’ai un compte Instagram.
Pourquoi? Je n’avais pas un smartphone adapté à la plateforme et il était alors impossible de poster depuis un ordi.
Avoir un compte sur lequel tu ne peux rien montrer ne sert strictement à rien, on est d’accord?
J’aurais pu moi-aussi avoir 10K (ou beaucoup plus) si je l’avais voulu mais l’idée d’organiser des concours pour faire gonfler exponentiellement mes stats n’était pas dans mon éthique, encore moins d’acheter des followers pour paraître plus importante. Oui, parce que comme dans la vraie vie, le monde attire le monde! « Ah ben tiens, la meuf elle a 15K, elle doit savoir de quoi elle parle, je vais la suivre » : oui il y a encore pleins de personnes qui réfléchissent ainsi plutôt que de regarder s’il y a vraiment un contenu et une personnalité derrière le compte, plutôt que du contenu sponso caché, copié/collé moutonnant d’autres comptes.

La nouvelle tendance pour gagner des followers est de sélectionner des comptes ayant un nombre d’abonnés dans la fourchette du tien et de créer un groupe dans lequel chacun présente ses pseudos découvertes en partage de compte (toc toc toc lol, on vous voit!!!). Coucou au passage aux blogueurs marseillais participants à cette mascarade tous les dimanches, vous êtes pathétiques et ça me fait d’autant plus de peine que j’en connais certains dans la vraie vie et qu’ils valent beaucoup mieux que de se rabaisser à ce jeu pervers…

Pour moi, le but ultime des réseaux sociaux ne doit servir qu’au partage et à l’échange. Le reste n’a aucune utilité. Hors, ce que je déplore c’est que non seulement avec l’algorithme seul 1% de mes abonnés voit mes publications mais en plus un paquet de gens s’abonnent pour diverses raisons autre que celles de me suivre sincèrement.
Il y a :
– les faux comptes que IG abonnent automatiquement,
– les comptes privés étrangers (ceux-là je ne comprends pas vraiment ce qu’ils cherchent en s’abonnant),
– les gens qui te follow/unfollow dans la même journée (que tu t’abonnes en retour ou pas c’est pareil, ils te dégagent en deux deux)
– les comptes publicitaires qui veulent juste essayer de te vendre des merdes

Avec tout ça, je vais vous publier mes résultats et vous ne pourrez que constater à quel point c’est décourageant…

Donc, parlons chiffres.
Ne voulant pas faire de partenariats, prônant le dégriffé, le seconde main, le vintage, les pièces uniques, déjà je me mets une balle dans le pieds car je ne suis pas, commercialement parlant, intéressante. C’est triste à dire mais c’est un fait avéré!!!
Sur l’équivalent des 2 dernières années sur IG, j’ai eu 339 nouveaux abonnés (ceux qui se désabonnent sont défalqués de ces chiffres, en théorie), soit sur 482 personnes qui me « suivent », seul 1/4 semblent potentiellement intéressés par mon compte. Sur ce chiffre, rappelons-nous que seul 1% voit mes publications, soit une quinzaine de personnes!!!! Lol, on est presque en famille!!!

Le chiffre le plus effarant : 1112 se sont ou ont été désabonnés de mon compte (oui, parfois IG choisit pour toi),
soit presque 2,5 fois plus de personnes sont partis que mon nombre réel d’abonnés!!!

 

Si on observe les graphiques, on voit bien la tendance +10/-8 sur une journée qui te fait stagner des mois au même chiffre…
Comme si ton compte était un hall d’entrée dans lequel les gens ne font que passer, ils entrent, ils sortent, sans un mot, sans attente, sans le plus important à mon sens, sans ne rien partager. A quoi cela sert-il alors de persévérer?
Perdre plusieurs heures hebdomadaires sur un lieu virtuel qui ne t’apporte pas l’essentiel, c’est vraiment une frustration.

Si tu regardes de plus près certaine journée en terme d’abonnements, tu pourrais presque partir en dépression…

Exemple d’une période n’apportant que du vent, la preuve en image…

Certains me follow/unfollow constamment. En ayant marre, j’ai tenté de les bloquer mais bizarrement, ça ne sert à rien… Ils resurgissent dans mes stats régulièrement malgré tout.

Ah oui, j’allais oublier les bots, ces gens qui utilisent un robot pour spammer tes posts quotidiennement, comme le compte @atelier_aix qui me rend chèvre tellement c’est flagrant.

Bref, où est passé l’essence de ces applications? Peut-on encore parler de partage quand tu sais que même les gens potentiellement intéressés ne voient pas tes publications? Nulle part, et c’est bien ce qui me gêne. J’ai parfois cette impression bizarre de me parler à moi-même et je me dis qu’il faut être sacrément mégalo pour continuer à parler dans le vide avec l’espoir que cela puisse intéresser quelqu’un passant par là par pur hasard…

A mon avis, IG s’est auto-flingué en faisant ces choix car de plus en plus de personnes vont devenir des comptes fantômes, n’y trouvant plus d’intérêt, ils iront voir ailleurs si l’heure n’est pas plus verte. Comme FB qui décline de mois en mois.
Sa seule force réside dans le fait que les influenceuses ont tellement d’argent en jeu qu’elles continueront à publier encore plusieurs mois, mais qu’en est-il de l’après? Lorsque cela ne sera plus rentable pour personne? Qu’adviendra-t-il de cette application qui était si géniale à ses débuts?

 

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

 

10

Une réflexion sur “ Instagram, les vrais chiffres des petits comptes ”

  • 3 avril 2018 à 21 09 16 04164
    Permalink

    Je ne peux qu’être d’accord avec toi.
    Le compte Instagram du blog ne compte même pas 200 abonnés. Pourquoi ? Parce que je ne rentre pas dans les logiques de concours, que je refuse les « mentionne moi en story et je te partage dans mes compte « favoris » ».
    Bref, je ne fais rien d’artificiel pour faire grossir ce compte. Je me contente de poster quand j’ai envie. Ma seule concession, c’est d’avoir un feed harmonieux, aussi parce que ça me plait.

    Mais clairement, je n’ai plus vraiment envie…

    Réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.