DIY transformer des manches

Hello, hello,

Je profite de l’été pour reprendre un peu les DIY, aujourd’hui nous parlerons couture.
Quelque chose de simple, et de pratique au quotidien.
J’ai acheté en seconde main cette magnifique robe/blouse H&M,
mais ses manches kimono sont un enfer car elles s’accrochent à tout
et menacent de se déchirer à chaque mouvement.
Je les ai donc transformées en manches ballons.

Vous n’aurez besoin que :

  • de fil à coudre,
  • d’une aiguille,
  • d’épingles
  • de l’élastique de couture (1cm de large).

ÉTAPE 1 : Faire un ourlet et le coudre

Si par la même occasion, vous avez besoin de raccourcir les manches,
prenez les mesures sur vous pour au moins une manche.

Poser à plat la manche, retourner la partie à coudre et épingler.
Prévoir un ourlet un peu plus large que l’élastique choisi.
Épingler les 2 manches avant de coudre pour être certaine des mesures.
Elles doivent se superposer à plat parfaitement.
Faire des petits points pour que cela se voit le moins possible sur l’endroit.

 

Laissez libre les 10 derniers centimètres afin de pouvoir glisser l’élastique facilement.
Laisser votre aiguille sur l’ouvrage pour la suite en l’immobilisant dans le tissu.

ÉTAPE 2 : Glisser l’élastique

Mesurer l’élastique afin qu’il soit un peu plus large que votre poignet
puis ajouter à ces mesures 2 cm pour les coutures.
En couper deux morceaux égaux.
Passer l’élastique dans la fente et épingler le bout pour ne pas le perdre.

Faire ensuite glisser l’élastique dans la fente cousue en faisant des fronces.
A la fin, réunir les deux bouts à 1 cm avec une épingle
(attention à ne pas le tortiller et qu’il soit dans le bon sens)

ÉTAPE 3 : Finitions

Coudre l’élastique à 1 cm par le milieu puis sur les bords et le bout.
Faire en sorte que ce soit solide car on va tirer dessus.
Finaliser la couture des derniers centimètres d’ourlet et c’est fini!!!

 

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

 

2

Rénover un sac en cuir abimé

Hello, hello,

Ça faisait bien longtemps que je ne vous avais pas proposé un DIY par ici.
En plus, c’est quelque chose d’utile au quotidien.
On a tous dans nos placard un vieux sac en cuir qui a besoin d’être restauré pour retrouver sa première jeunesse.

Je vous avais montré dans mon dernier article ce sac en cuir d’agneau Lynn Adler que j’avais déniché sur vinted
pour 30€ car il était assez patiné. J’ai acheté une crème réparatrice (marque Saphir) à 7€ pour le rénover.

 

Je précise que celle trouvée est un peu plus clair que le sac, elle est plus mauve, il y a moins de bleu.
On conseille toujours de prendre une teinte plus foncée pour un meilleur résultat.
Là où j’habite, je n’avais pas trop de choix, mais j’étais déjà heureuse de le trouver.
A savoir, avec cette marque, on peut acheter plusieurs teintes et les mixer pour un résultat parfait.
Ça demande un peu plus de dextérité par contre. Ce tuto est valable pour les chaussures en cuir lisse aussi.

Pourquoi une crème réparatrice plutôt qu’un cirage?
Parce que la crème, une fois sèche, ne risque plus de transférer la couleur sur nos habits!!!!
Pour celles qui préfèrent un tuto vidéo, vous trouverez toutes les étapes sur mon compte IG (rubrique à la Une).

Attention : les coloris peuvent varier d’une photo à l’autre, c’est dû au changement de luminosité car le shooting a pris plus de 2h30…

ÉTAPE 1 : NETTOYAGE

Si le sac est poussiéreux, on le brosse avec une brosse douce.
S’il est sale/tâché (ce qui n’était pas mon cas), on le lave avec un savon pour cuir et une éponge humide.
On met très peu d’eau. On attend que ce soit complètement sec pour passer à la restauration.

 

ÉTAPE 2 : CRÈME RÉPARATRICE

Choisir la couleur la plus proche, voire un ton plus foncé. Faire un mélange entre 2 teintes si besoin.
Prendre un chiffon doux usagé, passer la crème dans tous les recoins, en insistant bien sur les angles.
Attention d’essuyer les coutures qui peuvent se rigidifier et s’abimer.
Éviter soigneusement les fermetures éclair, doublures…
Ne pas mettre trop de produit d’un coup, si besoin enlever le surplus.
N’oubliez pas vos bandoulières, tirettes…

Attendre que cela sèche au moins 10 minutes.

Renouveler l’opération une deuxième fois si besoin.

 

 

 

 

ÉTAPE 3 : CIRAGE INCOLORE

Ce n’est pas le tout d’avoir réparé le cuir, il faut le nourrir et le protéger.
J’utilise la crème Kiwi, parfaite pour l’agneau. Elle pénètre bien et garde le cuir bien souple.

ÉTAPE 4 : NETTOYER LES DOUBLURES

Ce n’est pas tout de nettoyer l’extérieur, il faut aussi faire l’intérieur.
Si la doublure est tâchée et qu’elle peut sortir partiellement, n’hésitez pas à la laver au savon.
S’il y a des traces de stylos, un coton tige et de l’alcool devrait faire partir le plus gros.
Si elle est juste poussiéreuse, vous pouvez utiliser du shampooing sec (le même que pour vos cheveux).
Ici, mon rabat en daim était noirci. J’ai acheté une mousse spéciale « daim ».

On vaporise le produit à l’extérieur de la maison si possible. On protège les parties cirées.
On laisse la mousse agir et s’imprégner. On peut frotter délicatement aux endroits tâchés.
Bien laisser sécher, le sac ouvert et surtout sans lui faire prendre de faux plis.

ÉTAPE 5 : RANGER SON SAC

Prendre l’habitude de ranger son sac dans un tote bag/ housse de protection entre deux utilisations.

****************

Voilà, y a pas photo, le mien est comme neuf!!! Pour juste 7€ de réparation et 1h30 de mon temps.

Pour voir le processus en vidéo sur mon compte Instagram, c’est par ici : https://www.instagram.com/stories/highlights/17853183148868473/


RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

 

8

DIY Pimper un panier avec des fleurs

Bientôt l’été, les vacances, la plage, donc c’est la période idéale pour ressortir nos paniers, voire les mettre au goût du jour en les customisant.

J’avais vu sur Instagram de magnifiques paniers avec des fleurs mais ils étaient vendus relativement cher (entre 60/80€). Je ne suis pas prête à mettre ce prix dans un panier si je n’estime pas ça justifié. Je m’en suis donc inspirée pour m’en créer un. Si ça peut vous donner des idées, tant mieux! Voici les étapes pas à pas pour en faire de même, vous verrez c’est simple.

 

 

Matériel de base :

  • Un panier naturel brut  :
    J’ai acheté le mien à 13€ dans une petite boutique mais je suis certaine qu’on peut en trouver encore moins cher. N’hésitez pas à regarder l’occasion. Je le voulais avec de longues anses en cuir. Attention, choisir un tressage comme le mien rendra la manœuvre plus facile pour piquer des éléments, car certains rotins sont très durs, résistants et risquent de casser. La matière doit être souple, mais demeurer rigide pour que le poids des fleurs ne le fasse pas basculer.

  • Des fleurs artificielles :
    C’est très difficile de dénicher des fleurs de qualité, qui ont un beau rendu et qui ne soient pas hors de prix. J’ai trouvé les miennes dans une boutique Ebay en Angleterre : BIZZIKAT. On en trouve par lot de 4 ou 5 à partir de 5€. Attention, les FDP sont élevés mais j’ai reçu ma commande en 48h dans ma boite aux lettres via Royal Mail. Vous pouvez aussi en trouver en brocante, chez Emmaüs, voire au rayon accessoire de H&M en fin de soldes (serre-tête, accessoires…). Pour un panier, prévoir un diamètre large (au moins 8/10cm).
  • Des pinces, ciseaux, fil épais, aiguille :
    Vous aurez besoin d’un ciseau plutôt fin, d’une pince coupante et d’une pince plate pour manier la ferraille.

 

Première étape :
Raccourcir les tiges. Si elles sont enrobées de plastique, inciser dans la longueur et l’enlever.

Étape 2 :
Piquer les tiges à intervalle régulier dans la maille de l’osier.
Une fois la place définitive choisie, tordre les tiges pour les fixer.

 

Étape 3 :

Raccourcir les tiges au maximum.
Coudre celles-ci bien plaquées sur l’osier avec du fil épais pour éviter de se blesser avec lors de l’utilisation.
Et voilà, le panier est fini!!!

 

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

 

4