DIY Pimper un panier avec des fleurs

Bientôt l’été, les vacances, la plage, donc c’est la période idéale pour ressortir nos paniers, voire les mettre au goût du jour en les customisant.

J’avais vu sur Instagram de magnifiques paniers avec des fleurs mais ils étaient vendus relativement cher (entre 60/80€). Je ne suis pas prête à mettre ce prix dans un panier si je n’estime pas ça justifié. Je m’en suis donc inspirée pour m’en créer un. Si ça peut vous donner des idées, tant mieux! Voici les étapes pas à pas pour en faire de même, vous verrez c’est simple.

 

 

Matériel de base :

  • Un panier naturel brut  :
    J’ai acheté le mien à 13€ dans une petite boutique mais je suis certaine qu’on peut en trouver encore moins cher. N’hésitez pas à regarder l’occasion. Je le voulais avec de longues anses en cuir. Attention, choisir un tressage comme le mien rendra la manœuvre plus facile pour piquer des éléments, car certains rotins sont très durs, résistants et risquent de casser. La matière doit être souple, mais demeurer rigide pour que le poids des fleurs ne le fasse pas basculer.

  • Des fleurs artificielles :
    C’est très difficile de dénicher des fleurs de qualité, qui ont un beau rendu et qui ne soient pas hors de prix. J’ai trouvé les miennes dans une boutique Ebay en Angleterre : BIZZIKAT. On en trouve par lot de 4 ou 5 à partir de 5€. Attention, les FDP sont élevés mais j’ai reçu ma commande en 48h dans ma boite aux lettres via Royal Mail. Vous pouvez aussi en trouver en brocante, chez Emmaüs, voire au rayon accessoire de H&M en fin de soldes (serre-tête, accessoires…). Pour un panier, prévoir un diamètre large (au moins 8/10cm).
  • Des pinces, ciseaux, fil épais, aiguille :
    Vous aurez besoin d’un ciseau plutôt fin, d’une pince coupante et d’une pince plate pour manier la ferraille.

 

Première étape :
Raccourcir les tiges. Si elles sont enrobées de plastique, inciser dans la longueur et l’enlever.

Étape 2 :
Piquer les tiges à intervalle régulier dans la maille de l’osier.
Une fois la place définitive choisie, tordre les tiges pour les fixer.

 

Étape 3 :

Raccourcir les tiges au maximum.
Coudre celles-ci bien plaquées sur l’osier avec du fil épais pour éviter de se blesser avec lors de l’utilisation.
Et voilà, le panier est fini!!!

 

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

 

4

DIY – Transformer un chapeau de paille

Si je vous dis que cette création ne m’a coûté que 1€, vous me croyez?

J’ai récupéré la base du chapeau dans une opération publicitaire, il était distribué gratuitement.

J’avais acheté l’année dernière des serre-têtes moches chez H&M mais les fleurs étaient très jolies. (1€)

 

J’ai récupéré aussi des chutes de rideaux de fils, ça fait de très belles tresses.

Mes chutes étant plutôt longues, j’ai pu faire une longue tresse large. Si les vôtres sont plus courtes, il vaut mieux en faire plusieurs, plus petites, moins épaisses.

J’ai sélectionné 3 x 20 fils. Je les maintiens avec des barrettes à cheveux.

On accroche ensuite les 3 branches ensemble et on tresse.

 

Pour les arrêter, on noue les liens entre eux. Des deux côtés. J’ai laissé les fils pendre sur un côté.

On positionne la tresse sur le chapeau en la fixant avec des épingles (j’ai mis 2 rangs sur le devant et un à l’arrière).
Ensuite, j’ai tressé les chutes de fils (3 x 2 fils). On stoppe avec des nœuds.

Pour que ce soit plus esthétique, j’ai ajouté une perle à l’extrémité de chaque petite tresse.

On peut aussi ne mettre que des perles partout au lieu des tresses.

Et puis on coupe ce qui dépasse.

Ensuite on coud la tresse sur le chapeau. Pas besoin de faire des points trop rapprochés.
On positionne la fleur sur le nœud du début de la tresse pour le cacher et on la coud.
J’ai ajouté deux points sur les pétales de la fleur pour qu’elle demeure ouverte et ne tombe pas.

Voilà, c’est fini.

Temps de réalisation : entre 1h/1h30

 

 

 

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

 

0

DIY- Transformer ses bijoux

S’il y a une routine shopping qui est vraiment immuable pour moi, c’est dénicher de la matière première en fin de soldes. Parfois des choses moches, cassées, mais transformables, il suffit d’avoir un peu le coup d’oeil pour en voir le potentiel. Par exemple, vous voulez acheter des perles, vous allez payer au moins 5 à 10€ le sachet selon la qualité. Alors pourquoi ne pas acheter un ou des colliers cassés pour 1€? On récupère la matière première et on fait de sacrées économies!

Cette semaine, en passant aux Galeries Lafayette, j’ai été voir le vide stock Balaboosté. Tous les bijoux passent à 2,90€, soit parfois -80 à -90% de leur valeur!
J’ai trouvé 2 colliers qui avaient du style mais sans être aboutis alors je les ai mis à mon goût.

 

Sur le premier, la chaîne était partiellement cassée, mais surtout je trouvais qu’elle n’apportait rien.
Je l’ai donc enlevée. Je trouve le résultat tellement plus fin!
Un conseil : sur des bijoux fantaisies, n’hésitez pas à passer une couche de vernis à ongles transparent sur la partie qui touche la peau pour éviter qu’il déteigne (merci l’été et la transpiration)

 

Sur le deuxième, les perles étaient magnifiques, de bonne qualité, le montage très bohème, mais le pompon gâchait tout (chaine bas de gamme, coloris n’ayant rien à voir avec l’ensemble, mais pourquoi!).

L’outil indispensable pour travailler le bijou c’est celui-ci :
Il coupe, ouvre les œillets, écrase les perles de maintien, bref c’est la base!

Par chance, j’avais récupéré une vieille BO dont j’avais perdu la 2ème. Elle avait noirci.

Il me restait de la bombe dorée. Je l’ai bombée, faite sécher et mise à la place du pompon moche. L’avantage c’est que si je m’en lasse ou trouve mieux, je peux mettre un autre pendentif à la place en moins de 15 secondes 🙂

Voilà, bref, j’espère que ça vous a inspiré et soyez créatives!

 

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

0