38,7 à l’ombre

Que serait un été dans le sud sans un épisode de canicule???
Il parait que c’était le jour le plus chaud de l’été, formulation que je trouve absurde étant donné qu’il est loin d’être fini et qu’on ne peut pas vraiment le savoir à l’avance…

Bref, quand il fait chaud comme ça, t’as juste envie de sortir à poil… Bon, la bienséance nous l’interdit alors il faut trouver une parade. La mienne : une robe blanche bien fluide qui ne te colle pas au corps et qui virevolte avec le vent chaud du sirocco. Seul hic, elle nécessite un petit jupon dessous, pour respecter la dite bienséance énumérée plus haut..

Pour mettre en peu de peps à cette tenue estivale, j’ai sorti les accessoires fluos avec ce collier bohème et ce cabas à pompons Naf Naf déniché lors des soldes. Aux pieds, j’avais mis des tongs turquoises mais bien qu’étant neuves, elles m’ont lâchées en cours de route. Je me suis donc arrêtée en acheter une autre paire… VDM…

 

 

 

 

 

 

Merci à ma copine lectrice Magali pour les photos

CRYSTILA :

  • Robe : Wide Side Barcelona (39€ – braderie /Ethnics Montpellier)
  • Collier : sans marque (Mademoiselle 71 rue de Rome – 9,90€)
  • Cabas : Naf Naf (27,97€ – soldes 30%)
  • Sandales : San Marina (29,97€ – soldes 40%)
  • Lunettes : Quay Australia (Vinted)

TOTAL : 106,84€ la tenue

 

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

0

En toute transparence

Je me rallie au clan des filles qui adorent les robes longues blanches et qui passent une vie entière à tenter de dénicher un modèle où l’on ne finit pas les fesses à l’air. Malheureusement pour moi, après 20 ans de recherche assidue & infructueuse, je n’ai toujours pas trouvé la robe miracle. Non mais plus sérieusement, je veux bien que le tissu coute de l’argent, que bien doubler une robe représente un coût, mais au final, que tu achètes ta fringue chez le suédois, sur le marché ou dans une boutique de luxe, tu finis toujours à moitié à poil, quelque soit le prix du joli chiffon sensé t’habiller… J’aimerais bien savoir ce qui peut se passer dans la tête des fabricants quand ils réalisent leurs protos, qu’on voit tout au travers et qu’ils lancent tout de même la fabrication? Pensent-ils réellement que les femmes aiment se balader cul nu en ville? Il existe évidement bien une solution: porter un jupon en dessous pour limiter la casse. Mais comment dire, que quand il fait plus de 30°c à l’ombre, que tu sues déjà comme un âne même sans bouger, t’as trop envie d’arborer une couche de sauna supplémentaire juste pour avoir la sensation d’être enfin habillée décemment…

J’adore cette robe, sa coupe fluide, sa dentelle anglaise mais non, elle n’échappe pas au lot, elle est transparente et pas qu’un peu. J’ai limité la casse en réalisant les photos bien à l’ombre mais je me suis sentie nue. L’avantage des jolies robes, c’est qu’elles se suffisent un peu à elles-mêmes, j’ai juste rajouté un joli sautoir coloré, une bague rigolote Pylones, un tote bag et une belle paire de tongs en cuir Mellow Yellow.

DSC_4728web

 

DSC_4727web

 

DSC_4735web

 

DSC_4740web

 

DSC_4738web

 

DSC_4744we

 

DSC_4743web

 

DSC_4747web

 

DSC_4727web

CRYSTILA :

  • Robe : Wild Side Barcelona (39€ – soldes Ethnics Montpellier)
  • Veste : Vero Moda (15,99€ – Mistigriff)
  • Collier : sans marque (15€)
  • Bague : Pylones (10€ au lieu de 20€)
  • Tote bag : Bonjour mon coussin (18€ – Bazarchic)
  • Tongs : Mellow Yellow (24,90€ – Mistigriff)
  • Lunettes : JF Ferré

TOTAL : 122,89€ la tenue

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

 

0

Dîtes le avec des fleurs

S’il y a quelque chose que je trouve hyper difficile, c’est la quête de la parfaite robe longue blanche (pas trop longue, pas trop sac, pas trop transparente, pas trop cheap, pas trop décolletée…). Dans mon sud, c’est un basique indiscutable de la garde robe que l’on peut porter au moins 6 mois de l’année. Ça fait des années que je cherche, que parfois je craque et qu’au final je suis déçue du rendu, alors je revends. J’espère avoir trouver la bonne cette année (enfin cet automne donc ce sera plus pour l’été prochain). J’ai aimé son décolleté en broderie anglaise, son dos smocké, sa coupe évasée. Je l’ai trouvée lors d’une ballade à Montpellier dans une boutique que j’adore depuis des années : Ethnics. Il faut dire que j’ai habité 2 ans là-bas alors je connais plutôt bien. D’ailleurs, j’ai remis à jour ma page « bonnes adresses » du blog en ajoutant Montpellier pour celles que ça intéressent.

Nous ne sommes plus en été, bien que chez nous il fasse encore relativement bon l’après-midi, j’ai donc rajouté une veste fleurie. Elle est vintage et le fruit d’une de mes dernières fouilles sur Ebay. Malheureusement, elle a bien rétréci au lavage (grrrr)… Bon elle reste mettable mais je suis déçue…

 

DSC_2607web

 

DSC_2605web

 

DSC_2595web

 

DSC_2622web

 

DSC_2617web

 

DSC_2610web

 

DSC_2614web

 

DSC_2618web

 

DSC_2628web

 

DSC_2625web

 

DSC_2594web

CRYSTILA:

  • Robe : Wild Side Barcelona (39€ – soldes Ethnics)
  • Ceinture : vintage (10€- Shop’In)
  • Veste : Thérèse Beaumaire (vintage – 20,40€ – Ebay)
  • Sac : Kesslord (29,99€ – Mistigriff)
  • Collier : 5€
  • Compensées : La via del mare (14€ – Mistigriff)
  • Lunettes : Ferré

TOTAL : 118,39€ la tenue

RETROUVEZ-MOI SUR FB / SUR TWITTER / SUR INSTAGRAM

 

0