Le marchandage de like, ce fléau du web…

Un petit billet humeur aujourd’hui, tiens ça faisait longtemps. Je rajouterai même un petit billet coup de gueule, tiens ça faisait longtemps…

Je voudrais vous parler d’un sujet qui nous touche tous : les réseaux sociaux. Je suis sur Facebook et twitter depuis 2008/2009 (donc je pense pouvoir dire depuis longtemps), plus récemment sur IG car je n’avais pas de smartphone. Je ne parlerais même pas de HC car depuis son rachat par Prima presse, c’est devenu trop commercial et l’ambiance s’en fait ressortir.

Que l’on y soit présent pour des raisons professionnelles (se faire connaître, accroitre son réseau) ou plus personnelles (garder le contact avec des amis/ familles), nous avons tous l’espoir en publiant un petit quelque chose d’être lues et que notre public interagisse, d’ailleurs, j’ai envie de dire que c’est un peu le but. Hors depuis quelques mois, on voit apparaitre une tendance qui m’exaspère au plus profond de mon être et qui s’accroît démesurément : le marchandage de like. Je te like si tu me likes, je te follow si tu me follow (et je m’empresse de t’unfollower dès que j’ai eu mon dû)!
Non mais c’est quoi ce chantage à la con? Personnellement, lorsque je like une image ou un lien, c’est que je juge le contenu satisfaisant ou à mon goût, cela me permet aussi de signifier à la rédactrice de l’article que je suis passée par là, même si je n’ai pas eu le temps de laisser un commentaire sur son blog. Idem lorsque je suis une personne, c’est que son univers me correspond ou m’interpelle. Je suis consciente que tout le contenu qui me sera présenté ne me plaira pas forcément, ce n’est pas pour ça que je vais prendre la poudre d’escampette au premier « affront visuel ».

Je ne suis pas avare en like et j’avoue ne pas comprendre que les autres n’en fassent pas autant. Qu’est-ce que cela coûte bon sang? Faut-il qu’il y ait maintenant nécessairement un enjeu quelconque pour motiver une personne à dire qu’elle aime quelque chose? On voit des blogueuses qui organisent x concours par mois ou pire qui achètent des like pour accroitre leur notoriété et gagner en légitimité. J’avoue ne pas comprendre le but final de cette démarche, à part il faut le reconnaitre, si c’est juste pour obtenir plus de produits gratuits/ partenariats/ invitations de la part des marques. Bilan : après chaque concours les profiteurs désertent les pages likées par intérêt, quand à ceux achetés, étant fictifs, ils n’interagissent jamais. J’ai toujours privilégié la qualité à la quantité, tant pis si cela ne m’apporte rien financièrement, je ne blogue pas pour ça mais par passion. Attention, je ne critique pas ouvertement le fait qu’une blogueuse fasse des partenariats ou soit rétribuée pour ses articles, tout travail mérite salaire, ce n’est pas mon propos ici. Mais je ne peux m’empêcher de relever que certaine ne blogue pas par envie/ passion mais par intérêt sous jacent et ça m’énerve.

Nous avions déjà créé une société de consommation de masse mercatique dont nous n’avons aucune fierté à tirer, nous sommes parvenues à en faire de même avec le social media. Au final, nous n’avons jamais eu autant de moyens gratuits à notre disposition pour communiquer les uns avec les autres et nous les négligeons, non pas que nous n’ayons rien à dire mais parce que nous sommes formatés à ne le faire que par intérêt (le temps c’est de l’argent).

1

2 réflexions sur “ Le marchandage de like, ce fléau du web… ”

  • 17 avril 2015 à 8 08 11 04114
    Permalink

    Très bon article, je suis d’accord avec toi c’est la course aux likes, à qui en aura le plus, c’est pitoyable !
    Beaucoup de personnes s’abonnent à ton compte pour avoir un retour et se désabonnent dans la foulée, c’est juste ridicule.
    Et l’achat de likes non mais c’est hallucinant !
    Biz Jeny

    Réponse
  • 19 avril 2015 à 13 01 30 04304
    Permalink

    Très juste…
    Je pense que les médias sociaux, et bien, chacun les utilise à sa façon, à savoir dans un objectif de consommation ou de création, les deux correspondant à la personnalité de chacun.
    Oui, communiquer c’est bien, surtout lorsque la cause ou le projet nous tiennent à coeur, ceci étant dit, être présent sur tous les réseaux sociaux pour dire la même chose et bien c’est no way pour moi. Comme dit le dicton, qui m’aime me suive, pas besoin de faire dans l’artificiel pour faire fédérer les foules, ou du moins, les lectrices vraiment intéressées par ce que l’on présente.
    Bref, ce qui est véridique c’est le lien que l’on créé (ou pas), vaut mieux 100 Likes « sincères » que 10 000 achetés, se mentir à soi-même apporte t il une satisfaction ?… chacun a sa propre perception de l’estime de soi.

    Lana
    http://goodstylelittlemoney.com/

    Réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.